Foire Aux Questions

SB (Solaire & Bornes de recharge) ENERGY SARL est une entreprise située dans les Hauts de France à Bailleul. Notre équipe est en pointe concernant l ’autoconsommation photovoltaïque. Nous vous proposons des solutions sur mesure, abouties et durables pour réduire votre facture d’électricité ! Contactez-nous !

Puis-je autoconsommer ma production d'électricité ?

Oui, vous pouvez autoconsommer votre production photovoltaïque. Vos panneaux solaires vous permettent de réduire votre facture de l’électricité.  Concrètement, votre installation photovoltaïque produit en fonction de la lumière du soleil. La production photovoltaïque est envoyée sur votre tableau électrique. Quand vous en avez besoin, votre production est consommée sur place, chez vous. On appelle cela l’autoconsommation naturelle. Si vos panneaux solaires produisent trop, toute la production ne sera pas consommée. Le surplus sera injecté dans le réseau et vendu à EDF en Obligation d’Achat ou à un opérateur alternatif. A contrario, si la production photovoltaïque de votre habitation n’est pas suffisante, toute naturellement, le réseau électrique viendra compléter votre consommation, à partir de votre compteur.

Si j'autoconsomme ma production, vais-je être autonome à 100% ?

Autoconsommation : Si vous  être raccordé au réseau de distribution d’électricité, ce qui est le cas en général, nous pouvez brancher votre production photovoltaïque sur votre tableau électrique. Vous réduisez ainsi votre consommation. Cependant,  il est difficile de faire coïncider la production et la consommation. Par exemple, en hiver, vous avez une pointe de consommation vers 19h. A cette époque de l’année, il fait nuit, donc vos modules photovoltaïques ne produisent pas. Ainsi, il n’est pas possible d’être 100% autonome.

Si vous n’êtes pas raccordé au réseau, il est possible d’être 100% autonome  avec une installation hybride photovoltaïque, batteries, groupe électrogène.

Quels sont les avantages de produire mon électricité ?

Le marché de l’énergie est en pleine mutation. On assiste à une transition énergétique qui a pour conséquence la décentralisation des moyens de production d’électricité. Concrètement, chaque entreprise, chaque particulier est en mesure de produire son électricité et de revendre et/ou stocker le surplus. Le réseau de distribution sert d’appoint en cas de non disponibilité du soleil ou du vent (éolien). Le point de départ de cette transition est la parité réseau.

La parité réseau signifie que le prix de revient de votre kWh photovoltaïque est inférieur ou égale à celui que EDF vous facture. Cette parité sera déjà atteinte ! Aujourd’hui, il est économiquement plus avantageux d’autoconsommer sa production que d’acheter de l’électricité sur le réseau.

autoconsommation photovoltaique parité réseau

Le graphe met en avant deux tendances importantes dans l’évolution du prix de l’énergie :

  • le prix de l’électricité facturée par EDF est basé sur le mix énergétique « classique » – énergies fossiles et nucléaire. Cette dernière technologie voit son prix de revient monter en flèche. Cela commence déjà à être répercuté sur les factures d’électricité.
  • le prix des modules photovoltaïques, a contrario, voit son prix baisser constamment. Cela permet de réduire l’investissement de base et de démocratiser le photovoltaïque. De plus, ce type d’installation ne demande pas d’entretien (mise à par le changement d’onduleur à prévoir au dans le prix de revient du kWh). Une fois l’investissement effectué,  vous disposez d’une source d’énergie gratuite (le soleil n’envoie pas de facture).

Ainsi, vous n’avez pas de mauvaise surprise, le prix de revient de votre électricité photovoltaïque est constant sur 25 ans. Vous n’êtes plus tributaire des augmentations du mix « classique » fourni par EDF.

Y a t-il de l'entretien à prévoir pour mes panneaux solaires ?

Le photovoltaïque se distingue des autres moyens de production d’énergie par son faible coût de fonctionnement et d’entretien. Il n’y a pas de frais particulier, si ce n’est les frais de comptage pour votre production photovoltaïque. Il faut prévoir :

  • une visite de maintenance préventive tous les ans. Voir la section maintenance.
  • un changement d’onduleur tous les 10 ans.
  • un nettoyage des panneaux solaires tous les 5 à 10 ans.  Veuillez vous reporter à la rubrique suivante : Nettoyage des modules photovoltaïques.

Suis-je imposable sur ma production ?

Non. Pour un particulier et suite au Grenelle de l’environnement, votre revenu de production est détaxée à 100 % pour une installation inférieure à 3 kWc. Au delà, les revenus photovoltaïques sont à ajouter à votre revenu avec un abattement de 71%. Pour les professionnels, le chiffre d’affaire photovoltaïque est à ajouter à votre chiffre d’affaire global.

Dois-je assurer mon installation photovoltaïque ?

Oui. ENEDIS (ou votre gestionnaire de réseau) vous oblige à souscrire une responsabilité civile de « Production d’électricité photovoltaïque injectée dans le réseau. » De plus, vous devez déclarer à votre assureur, dans le cadre de votre multi-risque habitation, que vous installez des panneaux solaires sur votre toiture. Cette option d’assurance est normalement gratuite.

Pour les professionnels,  cette assurance est à intégrer à vos contrats existants. Il est préférable d’éviter l’installation de panneaux solaires sur bâtiment de stockage d’hydrocarbure, de paille ou encore de lin, par exemple. Dans ce cas, la prime d’assurance sera plus élevée.

Dois-je renforcer ma toiture ?

Les modules photovoltaïques sont installés, en général, par dessus la toiture. Avant toute chose, il faut veillez à ce que la charpente soit capable de reprendre le poids de l’installation photovoltaïque.

En général, cela ne pose pas de problème.

Combien de temps dure l'installation de ma centrale photovoltaïque ?

Pour une installation résidentielle, il faut compter entre 1 et 3 jours selon sa puissance et sa configuration.

Pour une installation professionnel de 100 kWc (650 m²), il faut tabler entre 3 et 4 semaines.

Je veux installer des panneaux solaire et mon fournisseur d'électricité est EDF. Est-ce gênant ?

Le fournisseur d’électricité n’intervient pas dans le projet.

Il faut cependant préciser deux cas :

> En cas de vente totale, le choix de votre fournisseur d’électricité n’a pas d’impact sur votre projet et le montant de votre facture ne présente pas de changement.

> En cas d’autoconsommation, vous réduisez votre facture. Ainsi, le niveau d’économie dépend de votre contrat de soutirage et de votre fournisseur. Vous pouvez vendre le surplus à EDF Obligation d’Achat ou à opérateur alternatif.

Comment suis-je rémunéré(e) pour ma production ?

Si vous optez pour l’obligation d’achat, vous facturez EDF AOA un ou deux fois par an, en fonction de la puissance de votre centrale.

Hors obligation d’achat, c’est l’acheteur qui vous propose un échéancier de paiement : tous les ans, tous les trimestres…

Dans tous les cas, vous êtes payé(e) par chèque ou par virement.

Combien de temps dure le contrat d'obligation d'achat ?

EDF doit acheté votre production d’électricité pendant 20 ans. Ce type de contrat n’est pas renouvelable.

Pour les opérateurs alternatifs, dans le cadre d’une vente de gré à gré, la durée du contrat est à négocier.

Mon prix de vente varie t-il pendant mon contrat ?

Oui. Dans le cadre d’un contrat en vente totale en obligation d’achat, votre prix de vente est indexé sur la production industrielle française et  le coût horaire du travail. Concrètement, à la date anniversaire de votre contrat, le tarif de vente est révisé sur la base de ces deux index.

Non, si vous êtes en vente de surplus en obligation d’achat. Le prix est fixé sans indexation.

Hors obligation d’achat, c’est à négocier.

Est-il mieux d'autoconsommer ou de vendre la totalité de ma production ?

Aujourd’hui, vu le cadre de l’obligation d’achat et réglementaire, il est préférable d’autoconsommer. Avec l’augmentation du prix de l’électricité, ce schéma est plus favorable que la vente totale.

Par contre, si vous voulez installer des panneaux solaires et que votre consommation n’est pas très importante, alors il faut opter pour la vente totale.

Quelle est la durée de vie d'un onduleur photovoltaïque ?

Un onduleur doit être remplacé au bout d’une dizaine d’année. Pendant la durée du contrat d’obligation d’achat, il faudra le remplacer une fois. C’est pour cela que nous proposons une garantie à 10 ans sur le prix de base de nos devis.

Au delà du prix, il faut veillez à ce que le fabriquant de votre onduleur propose un service après vente rapide et efficace. C’est le cas pour les marques leader du marché comme SMA ou Fronius par exemple.

Mon installation photovoltaïque fait-elle du bruit ?

Les panneaux photovoltaïque ne font pas de bruit. L’onduleur émet un léger bruit pendant son fonctionnement. Dans tous les cas, ce bruit n’est pas une gène la nuit. En effet, votre centrale PV arrête de fonctionner lorsque le soleil se couche.

Qu'est ce qu'un onduleur ou un convertisseur solaire ?

Un onduleur ou encore appelé convertisseur solaire, est un appareil qui permet de transformer le courant continu produit par les panneaux photovoltaïques en courant alternatif. C’est la pièce maîtresse de votre installation. Au delà de la conversion, c’est elle qui gère la sécurité (défaut d’isolation par exemple) et de la production (smart grid).

Combien de panneaux faut-il faire obtenir une installation de 3 kWc ?

Il existe plusieurs types et plusieurs puissances de modules photovoltaïques. Pour atteindre 3 kWc, vous avez le choix :

10 x modules Voltec Solar monocristallins de 300 Wc = 3000 Wc – Environ 17 m²
11 x modules REC Solar polycristallins de 270 Wc = 2970 Wc – Environ 19 m²
18 x modules Solar Frontier couche mince de 165 Wc = 2970 Wc – Environ 25 m²

 

Quelles est la différence entre les modules polycristallins, monocristallins et couche-mince ?

Il existe trois grandes familles de modules commercialisées aujourd’hui :

monocristallin autoconsommation photovoltaique

Monocristallin

Lors du refroidissement, le silicium fondu se solidifie en ne formant qu’un seul cristal de grande dimension. On découpe ensuite le cristal en fines tranches qui donneront les cellules. Ces cellules sont en général d’un noir uniforme.

Avantage : très bon taux de conversion surfacique, de 181 Wc/m² ou plus.

Inconvénient : coût relativement élevé.

polycristallin autoconsommation photovoltaique

Polycristallin

Pendant le refroidissement du silicium dans une lingotière, il se forme plusieurs cristaux. La cellule photovoltaïque est d’aspect bleuté, mais pas uniforme, on distingue des motifs créés par les différents cristaux.

Avantages :

  • cellules carrées (à coins arrondis dans le cas du Si monocristallin) permettant un meilleur foisonnement dans un module
  • bon rendement de conversion, environ 165 Wc/m², mais cependant un peu moins bon que pour le monocristallin
  • lingot moins cher à produire que le monocristallin.

Inconvénient :

Taux de conversion surfacique inférieur à celui de monocristallin et baisse de la production sous un faible éclairement. Ce sont les cellules les plus utilisées pour la production électrique (meilleur rapport qualité-prix).

couche-mince autoconsommation photovoltaique

Couche-Mince

Il existe plusieurs sous-famille de couche-mince :

La plus ancienne est l’amorphe. Cette technologie est de moins en moins utilisée. C’est la cellule des calculatrices et des montres dites « solaires ». Il en est de même pour la technologie Tandem micro-cristallin amorphe.

Les modules couche-mince les plus utilisés sont aujourd’hui les CIS ou CIGS ou encore les CdTe. (Solar Frontier ou encore Calyxo)

Le silicium lors de sa transformation, produit un gaz, qui est projeté sur une feuille de verre. La cellule est gris très foncé.

Avantages :

  • fonctionne avec un faible éclairement (même par temps couvert)
  • moins d’énergie et de matière pour leur production
  • moins sensible aux températures élevées que les cellules mono ou polycristallines.

Inconvénients : taux de conversion surfacique faible, de 130 Wc/m²

Exemple – Pour 3 kWc, la surface couverte de panneaux solaires sera de :

En monocristallin = 17 m²
En polycristallin = 19 m²
En couche-mince = 25 m²

Quelle est la durée de vie d'un panneau solaire ?

Un panneau solaire photovoltaïque a une durée de vie d’environ 30 ans. Son rendement est garantie à 25 ans voire plus.

J'habite dans les Hauts de France, quelle production puis-je espérer de mon installation ?

Installation photovoltaïque dans les Hauts de France :

Sous nos latitudes, la production pouvant être espérée est de l’ordre de 900 kWh par kWc installé et par an, selon les secteurs. Les ordres de grandeurs sont les suivants :

  • Dunkerque, Calais :  > 1000 kWh/kWc/an
  • Amiens, Abbeville : ~950 kWh/kWc/an
  • Lille, Arras, Saint-Quentin : ~900 kWh/kWc/an
  • Valenciennes, Maubeuge, Mons :  < 850 kWh/kWc/an

Par exemple, vous installez 3 kWc sur votre toiture et si vous êtes plein sud, vous pouvez espérer une production entre 2700 kWh (Maubeuge) et 3000 kWh (Dunkerque) par an. En fonction de l’inclinaison et de l’orientation de votre toiture, il y a une baisse de la production. Par exemple, il faut multiplier par 0,90 si votre toiture est exposée à plus de 50° par rapport au sud et si la pente est comprise entre 45° et 50°..

potentiel photovoltaïque

Avant toute chose, puis-je installer des panneaux solaires sur ma toiture ?

Pour savoir si votre projet est pertinent, il faut vérifier les points suivants:

  • L’orientation de la toiture doit être le plus vers le sud possible
  • Il n’y a pas d’ombre sur votre toiture, entre 9h et 16h.
  • Il n’y a pas d’arbre en face de mon habitation côté sud.
  • Il n’y a pas de cheminée, ni de parabole faisant de l’ombre sur ma toiture

L’aptitude de la toiture à recevoir la centrale photovoltaïque doit être vérifiée par un de nos techniciens.

Quelle est la différence entre kWh, kWc et kW ?

1000 Wc = 1 kWc > Puissance Crête de la centrale photovoltaïque
1000 W = 1 kW > Puissance électrique de production
1000 Wh = 1 kWh > Energie électrique
1 Wh = 1 W x 1 heure > Energie = Puissance x Temps

La puissance d’une centrale photovoltaïque est données par la puissance crête (kWc). Le watt-crête est une unité représentant la puissance électrique délivrée par une installation électrique solaire pour un ensoleillement standard de 1000W/m² à 25°C. Elle est généralement exprimée par la dénomination Wc ou Wp (de l’anglais Watt-peak). Pour donner un ordre d’idée, 1kWc représente la puissance de 10m² de modules solaires avec une technologie courante, soit une énergie de 850 kWh à Lille et de 1200 kWh à Nice par an. Si la température n’est pas de 25°C, il faut compter une perte de rendement de 0,35% par degré.